BLOG

ON N'EST JAMAIS VRAIMENT PRÊT...

February 22, 2018

 

Les dernières semaines avant notre départ ont été… chargées ! Je pense qu’on n’est jamais réellement prêt pour partir pour une telle aventure. Quelle que soit la forme que prend un grand voyage, entre les démarches à faire avant de partir, les au revoir aux proches et la préparation du voyage en tant que tel, il faut une organisation à toute épreuve pour n’avoir aucun regret !

 

De notre côté, on avoue avoir eu quelques sueurs froides en voyant les jours filer avant le départ pour notre traversée de l'Europe. Il faut dire qu’on avait placé la barre très haut en termes de quantité de travail à fournir ! 

 

Ici, on aimerait revenir sur 4 aspects de notre préparation qui peuvent probablement servir à tous. Ce dont on ne vous parlera pas, c’est de la préparation de notre itinéraire parce que nous l’avons déjà fait dans 3 articles détaillés que vous trouverez ici.

 


1. Le matériel : choisir, tester, changer d'avis, bricoler, ne pas regretter

 

Eh oui le matériel ! Vous imaginez bien que pour nous lancer dans un petit voyage à pied de 10 000 km, nous avons choisi notre matériel avec beaucoup beaucoup de soin. D’ailleurs, on vous présente jusqu’aux plus petits objets présents dans nos sacs sur nos pages MATÉRIEL

 

Une fois sélectionné, pas question de partir sans l’avoir essayé ! C’est un coup à se retrouver avec des ampoules aux pieds ou un drone qui ne fonctionne pas. Bon je vous rassure, tout cela est arrivé quand même.

 

Si nous avions pu partir pour deux trips de préparation cet été, nous n’avions malheureusement pas pu le faire avec l’ensemble de notre matériel définitif car nous ne l’avions pas encore ! Nous voilà donc partis pour de plus petites sorties, plus proches de chez nous mais qui nous ont tout de même permis de tester notre matériel de randonnée ultralight : chaussures, vêtements, sacs à dos, tente, duvets, tapis de sol, réchaud… L’essentiel quoi !

 

 

Grâce à ces tests sur le terrain, nous avons identifié ce qu'il nous manquait, ce qui avait besoin d’être adapté, ce qui était finalement superflu, ce sur quoi nous pouvions économiser un peu de poids… Ces sorties ont donc donné lieu à des ajustements du contenu de nos sacs et à quelques bricolages. 

 

Dans l’équipe, le pro de la bricole, c’est Nil. C’est donc surtout lui qui a œuvré, mais il faut dire que c’est un truc de famille, donc son père, son frère et son oncle ont aussi mis leur grain de sel.

 

 

Les quatre pièces majeures de notre équipement customisé sont la coque de l’ordinateur portable, celles des téléphones, la “multiprise” et le trépied pour la photo et la vidéo. 

 

Pour la coque de l’ordinateur, il nous fallait quelque chose qui protège des chocs, des torsions dans le sac, de la poussière, de l’humidité, des éclaboussures… mais qui soit extrêmement léger. Après de longues recherches, nous n’avons rien trouvé de satisfaisant dans le commerce. La résistance et la légèreté sont des qualités difficiles à combiner ! Nous avons même tenté de convaincre un Américain qui avait un jour fabriqué des coques en carbone de se repencher sur la question pour nous en faire une ou nous fournir un prototype qui traînait peut-être dans son atelier. Peine perdue, il avait désormais une autre activité et n’a pas pu nous aider. Qu’à cela ne tienne, nous allions imaginer la nôtre, sur-mesure pour notre voyage à pied.

 

Notre coque est donc composée de deux plaques de carbone que nous avons fait découper sur-mesure : un peu plus grandes que le pc et percées de trous pour gagner du poids. Sur chaque plaque, de la mousse est collée, découpée sur-mesure pour former un coffrage autour de l’ordinateur. L’ensemble est ensuite glissé dans une pochette Aqua Quest, souple et étanche, qui ferme avec un zip. 

 

Nos téléphones, les OnePlus 5T, venaient tout juste de sortir quand nous les avons reçu. Au moment de notre départ, il n’y avait donc que très peu d’options en termes de coque pour les protéger. En fait, il n’y en avait qu’une : celle d’Armor-X. Bien que la marque soit spécialisée dans l’outdoor, nous avons eu peur que notre aventure d’un an et demi soit trop rude pour nos téléphones malgré leur coque, c’est pourquoi, Nil a encore frappé ! A grands renforts de mousse isolante, de strap et de plexiglass, quelques coups de cutter plus tard, nous avions de nouvelles coques ! Probablement pas les plus élégantes, mais certainement les plus sûres !

 

Afin de ne pas trop déranger quand nous nous arrêtons dans un café pour recharger nos appareils et pour gagner du temps et du poids, nous avons (ok le père de Nil a) élaboré une prise pouvant recevoir trois chargeurs, chacun ayant plusieurs prises usb en tous genres. Avec une seule prise, nous sommes donc capables de charger quasiment tous nos appareils en même temps, ordinateurs inclus. Cela représente un sérieux gain en efficacité !

Enfin, en associant notre tout petit trépied Pedco avec trois bâtons de randonnée et un peu de ficelle, nous voilà désormais avec un vrai trépied, sans nous alourdir plus !

 

 

Un petit peu d’imagination et de débrouille nous ont donc fait gagner en poids et en polyvalence de notre matériel. La base pour une randonnée ultralight !

 

Avec tout l'électronique qu'on transporte, on s'est dit qu'on devait plutôt prévenir que guérir et on a décidé de le faire assurer. Tout naturellement, nous avons confié cette lourde tâche à Pixel-Assur, la référence de l'assurance de matériel photo pour les professionnels. 

 

 

2. Préparation physique : faites ce que je dis, pas ce que je fais

 

On nous demande souvent quelle préparation physique nous avons suivi en prévision de notre voyage, du coup on a consacré un article complet à ce que nous pensons être la préparation idéale, vous pouvez le lire ici

 

Vous noterez la nuance entre “notre préparation” et “la préparation idéale” :) 
En théorie, on avait un programme de préparation physique super bien ficelé qu’on aurait tenu scrupuleusement si on avait eu que nos corps à préparer… 

 

 

Bon même si on n’a pas tenu exactement tous les entrainements qu’on avait prévu, on est quand même du genre sportif à la base. On a donc maintenu nos séances de sport habituelles, d’escalade en particulier, y avons ajouté des séances de renforcement musculaire, de cardio et de souplesse. 

 

 

3. 1KG FOR THE PLANET

Rapidement, nous avons décidé de profiter de notre passage sur 10 000 km de sentiers de randonnée pour les rendre plus propres, plus accueillants et pour faire un geste pour l’environnement. Ce geste était tellement simple à faire, même pour nous qui remettons en question chaque gramme de ce qui se trouve dans nos sacs, que nous avons eu envie d’inviter et d’inspirer les gens à faire de même. Comme dans la légende du colibri, si chacun fait sa part, on avancera plus vite dans la bonne direction.

 

Soyons honnêtes, en créant le programme 1KG FOR THE PLANET, nous n’avons fait que mettre des mots sur ce que beaucoup de randonneurs et autres amoureux de la nature font déjà depuis bien longtemps. Mais nous pensons que communiquer à propos de ce geste simple, permet de fédérer autour d’une cause commune et incitera les gens à rejoindre le mouvement !

 

Nous avons donc créé le groupe Facebook 1KG FOR THE PLANET et sur Instagram le #1kgfortheplanet afin que tout le monde puisse se retrouver dans un même “lieu” pour partager ses actions.

 

Mais nous avons voulu aller plus loin. 

 

En faisant produire des sacs réutilisables, peu encombrants et faciles à accrocher sur un sac à dos, nous donnions à chacun les moyens de faire sa part lors de chaque sortie nature. Les sacs 1KG FOR THE PLANET sont fabriqués en nylon RPET, soit à partir de bouteilles plastiques recyclées. Résistants et réutilisables, à eux seuls ils représentent une démarche positive pour l’environnement. Pour accompagner les sacs et expliciter la démarche, nous avons fait imprimer de petits dépliants en papier, recyclé lui aussi. Enfin, pour pouvoir accrocher son sac partout, sur un sac de randonnée par exemple, nous y ajoutons un petit mousqueton.

 

Evidemment, tous ces éléments sont arrivés indépendamment et il nous a fallu les assembler. Ici encore, nous avons eu un peu d’aide ! Et heureusement !

 

 

Ne restait plus qu’à organiser la distribution… 

Cette initiative, nous n’avions aucune volonté de la développer seuls, bien au contraire. C’est pourquoi nous avons impliqué dans la distribution gratuite des sacs de collecte, plusieurs de nos partenaires, sensibles à cette cause. La Fédération Française de Randonnée a évidemment répondu présent, ainsi que la Rota Vicentina. Avec cette dernière, nous avons même été plus loin lors de notre passage sur les sentiers du sud du Portugal, nous avons participé à une collecte de déchets avec une dizaine d’autres volontaires et avons contribué à nettoyer une des sublimes plages de la côte d’Alentejo. D’autres acteurs de l’outdoor nous accompagnent, le magasin dédié au matériel ultralight High Mobility Gear ainsi que le blog I-Trekkings.

 

 

4. Randonnée longue distance et logistique

 

Aïe, gros sujet… Pour répondre à une question que l’on nous pose souvent : non nous n’avons pas avec nous tout le matériel pour ces 17 mois d’aventure. Nous ne transportons pas nos raquettes à neige et notre sonde à avalanche toute l’année. Pour nos changements de matériel en fonction des saisons, nous avons donc prévu des colis à nous faire envoyer depuis Paris.

 

Mais ce n’est pas tout. Chez nous, nous avons aussi des repas lyophilisés envoyés par nos partenaires REAL et MX3 que nous prévoyons de nous faire acheminer au fil de l’eau, en particulier dans les pays où le coût de la vie est très élevé et dans les région où nous risquons de ne trouver que peu de possibilités de réapprovisionnement. 

 

Nos vitamines NuPower, fournies par Nutriting sont également stockées à Paris et nous serons envoyées au fur et à mesure. 

 

Enfin, pour certains produits d’hygiène et de santé , plutôt que d’acheter, quand nous n’en avons plus, un plein tube de dentifrice ou de crème anti-friction et de nous retrouver avec des formats qui ne conviennent pas toujours, des emballages encombrants ou lourds, nous avons choisi de préparer tout cela à l’avance. Avant de partir, nous avons donc reconditionné tout un tas de produits pour n’emporter que de petites doses et profiter des envois de matériel et de nourriture pour y faire glisser un morceau de strap réenroulé autour d’une petite boîte pouvant contenir une aiguille et du fil ou quelques millilitres d’huiles essentielles. 

 

La principale difficulté de cet exercice a été notre souci de faciliter la vie de ceux qui auront à nous faire parvenir ces colis. Nous avons tenté de trouver le meilleur compromis entre des colis pré-préparés avec ce dont nous savons avoir besoin régulièrement et ce que nous pouvions difficilement anticiper. Difficile de savoir si nous allions arriver à cours de compresses au moment où nous n’aurions plus de gel à l’arnica. 

 

L’organisation et le stockage de tout ce matériel ont été un vrai casse-tête, en particulier quand on sait que nous serons toujours en mouvement et qu’il nous est donc très difficile de prévoir où nous faire envoyer les colis. L’autre paramètre de cette équation, c’est le coût. Même entre pays européens, l’envoi de colis peut rapidement coûter très cher, ce qui ajoute une complication à notre système… il vaut mieux être sûr de son coup ! L’avenir nous dira si notre organisation est viable !

 

En prévision des plus gros bobos, nous avons cherché l'assurance la plus adaptée pour nous. Marie avait déjà utilisé Chapka pour des voyages au longs sans, par chance, avoir jamais eu besoin de faire fonctionner l'assurance. Après avoir comparé les différentes offres sur le marché, Chapka Assurances nous a semblé être particulièrement recommandé pour les tours du monde et autres voyages au long court. Après les avoir rencontré, on s'est dit que c'était ce qu'il nous fallait !

 

 

Contrairement à la façon dont nous voyageons habituellement, nous avons préparé ce voyage avec beaucoup de soin. Il faut dire que nous n’avions jamais entrepris une telle expédition. Malgré cela, nous sommes partis en ayant l’impression de ne pas nous être suffisamment préparé à beaucoup de choses, mais je crois que c’est inévitable et que cela fait partie de la découverte et du plaisir de l’aventure !

 

En parlant d'aventure, on vous laisse, la nôtre va commencer !

 

Marie & Nil

 

 

Lire l'article précédent de 2PVA : l'Aventure

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on LinkedIn
Please reload