BLOG

2PVA DEUXIÈME ROUND - Un article de Jesse de Vos

June 22, 2019

Devinez qui est de retour ?! Invité numéro 8 ! Après avoir avalé une partie des Alpes avec Nil et Marie pendant l'été 2018, ils m'ont permis de joindre à nouveau leur « pèlerinage postmoderne ». J'attendais stratégiquement que le printemps fasse son retour avec plus de soleil, des températures plus élevées et moins de neige avant de rejoindre 2PVA en Macédoine du Nord cette fois. Mais pouvez-vous imaginer qu'ils aient traversé tous ces pays des Balkans en hiver!? Je ne réalise toujours pas.

 

 

 

Quoi qu’il en soit, c’était chouette de les retrouver à Skopje de bonne humeur et avec des pieds à l’odeur fraîche (pour le moment). Nous avons commencé à marcher tard le jour de mon arrivée dans le magnifique canyon de Matka, tout près de Skopje. C'est également ici que nous avons récupéré notre chien errant des prochaines 24 heures. Pas le premier de Nil et Marie, comme vous le savez peut-être si vous avez suivi leur voyage ! Matka, comme nous l'avons appelé, était un digne compagnon, chassant les petits animaux, ne se plaignant jamais, s'écroulant et dormant partout où nous nous arrêtions. Jusqu'à ce qu'un orage gronde au loin et que le pauvre Matka panique et s'éloigne de nous... pour ne plus jamais revenir. Ses pattes laisseront toujours des traces dans nos cœurs. ;)

 

 

 

À travers les forêts macédoniennes, remplies de chênes centenaires et de traces d'ours, les petits villages, chacun avec une ou plusieurs mosquées; le chant du Muezzin, les percussions pendant la période du ramadan : cela ajoute beaucoup de saveur non européenne, ce que j'aime bien. Les gens ne sont pas habitués aux randonneurs et nous sommes bientôt entourés d'une douzaine d'enfants qui cherchent à se divertir. Peu de temps après, leurs parents nous ont généreusement invités à prendre un café.

 

 


Nil et Marie sont devenus des experts en navigation, utilisant des photos satellite pour déterminer leur itinéraire. Parfois, cela signifie marcher en pente raide sur une piste de ski de 45°, parfois dans la brousse, parfois dans un dépotoir entourés par un groupe de 35 chiens errants (aucun aussi coriace que Matka !), parfois croisant des chiens de troupeaux (plutôt imposants) au milieu des montagnes... jamais un moment ennuyeux !

 

 

 

Oh, et à propos de ces traces d'ours… Il y a quelques années, alors que je marchais sur le Continental Divide Trail, un ours brun s'est coincé la tête dans ma tente, me laissant tout tremblant. Maintenant, imaginez ce scénario : après une journée de randonnée entre crottes d’ours et traces de pattes aussi grandes que deux grandes mains, 2PVA et moi-même avons établi notre camp. Je me réveille au milieu de la nuit, dans ma petite tente Zpacks Solplex, j'entends de grosses branches se briser et le bruissement des feuilles sur le sol. Clairement, un gros animal se déplace dans les bois. Les chiens de la ferme à quelques centaines de mètres deviennent fous et aboient tout ce qu'ils peuvent. Dans mon esprit, une image d'ours se faufilant autour de notre feu de camp pour chercher des restes de notre dîner. Puis j'entends renifler et renifler juste à l'extérieur de ma tente. Je suis sûr qu'à ma place, vous n'auriez aucun doute que le plus gros ours de Macédoine a décidé de vous rendre visite ?! Eh bien, le lendemain matin, j'utilise toutes mes compétences de scout et je cherche des traces autour de la tente... Je me suis senti si stupide de découvrir que tout ce temps : c'était un cheval ! Cherchant un peu de liberté, grignotant l'herbe autour de ma tente.

 

 

D'après ce que j'ai vu de la Macédoine, c'est un pays magnifique, pas spectaculaire, mais qui vaut vraiment le détour ! J'ai passé les derniers jours à Ohrid, une ville riche en histoire et magnifiquement située au bord d'un lac limpide. Une chouette gastronomie, des gens sympas, pas si mal ! Nil et Marie ont pris un itinéraire légèrement plus long et sont arrivés un peu plus tard. Nous partageons un dernier déjeuner avec vue sur le lac, en contemplant la chaleur accablante qu'ils vont affronter en Grèce cet été et toutes les autres aventures qui les attendent. Pour moi, je retourne à mon travail de bureau jusqu'à ce que je trouve une autre occasion de sortir de cette prison (plutôt charmante!), qui sait peut-être de nouveau avec 2PVA ? "Jamais deux sans trois" après tout ! En attendant, pourquoi ne les rejoignez-vous pas un peu ?

 

Jesse

@i85jesse

 

< Lire le premier article de Jesse

---

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on LinkedIn
Please reload