BLOG

Une semaine dans les montagnes du Pirin en Bulgarie - Un article de Maya Bendifallah @bendidanslacuisine

November 11, 2019

Rejoindre 2PVA pendant une semaine a été un but à moi depuis qu’ils ont annoncé leur aventure. Marie et Nil sont de bons amis donc les rejoindre signifiait plus que vivre une belle aventure – c’était aussi les soutenir dans cette période de leur vie ! Mon fiancé Geoff, qui a connu Marie et Nil avant moi, voulait venir avec moi à la base mais à cause d’une ancienne blessure à la cheville et d'une nouvelle au genou, il n’a pas pu venir. 

 

Je ne savais pas jusqu'à quelques semaines avant que je vienne quand j’allais les rejoindre et j’ai eu de la chance car ils étaient en Bulgarie, un pays que je ne connais pas, et la semaine que j’ai choisi avait une météo magnifique prévue !

 

Bansko, Bulgarie. Photo: MB

 

Ils m’ont envoyé une liste de matériel et j’ai été chercher ce dont j’avais encore besoin à leur base vers Paris (où j’habite) pour être enfin prête à partir. En revanche, quels étaient les équipements essentiels pour moi ? Les sandales et chaussettes aux orteils de Marie que j’ai dû porter jusqu'à ce que mes ampoules sévères (après beaucoup de dénivelé avec des pieds Parisiens) soient un peu moins sensibles ; mes goûters divers (les boules d’énergie farcies avec une pâte chocolat-noisette, miam !) ; ma batterie portable et surtout la batterie de mon DSLR (appareil photo), car ce voyage était une opportunité de prendre des photos, quelque chose qui me manque beaucoup dans mon quotidien Parisien… Je vous suggère de prendre deux batteries DSLR si vous en avez, ça sera sûrement moins stressant ! Enfin, il est certainement utile de bien vérifier ses chaussettes (taille, trous) avant de les prendre (oups).

 

Ampoules de pieds parisiens. Photo: 2PVA 

 

 Haute Couture en randonnée. Photo: MB

 

 Les meilleurs snacks pour la route. Photo: MB

 

Là où je me sens bien. Photo: 2PVA

 

La partie de l'itinéraire que j’allais faire se trouve dans les montagnes, donc on savait qu'on n’allait pas croiser de villages ni dormir chez l’habitant. Néanmoins, on allait tomber sur quelques refuges de montagnes, ce qui représente une opportunité de parler avec les locaux. Heureusement, quelques jeunes Bulgares anglophones sont venus en même temps que nous et on a pu discuter avec eux brièvement. Sinon, nos interactions ont été sévèrement limitées par la barrière de la langue !

 

 Le refuge où nous avons dormi, près d'un des nombreux lacs de la zone. Photo: 2PVA

 

Encore des lacs. Photo: 2PVA

 

En-dehors des ampoules, marcher (l’activité principale) a été très agréable et Marie et Nil ont été très patients avec moi, surtout sur terrain rocheux, où j’ai vraiment pris mon temps avec chaque pose de pied (j’ai une vielle blessure au genou) donc j’ai été considérablement plus lente qu’eux. De plus, Marie et moi sommes convaincues que Nil est un robot, car il peut ne pas manger de manière régulière mais est toujours 3x plus rapide que nous sur du dénivelé, même en portant une charge bien plus lourde !

 

Terrain rocheux. Photo: 2PVA

 

Descente tranquille. Photo: 2PVA

 

En étant plus lente, au moins j'ai eu le temps de prendre des photos (j’en ai pas mal avec eux tout petits avec les paysages, ça sert d’être la dernière !), de profiter des couleurs d’automne, des animaux et des paysages divers, avec des forets vertes ou bien des scènes ressemblant au désert. Heureusement pour nous, le chemin était bien maintenu et propre, donc les sacs 1KG FOR THE PLANET ont été peu rempli.

 

Chamois & un pivert. Photo: 2PVA

 

 Forêt rougeoyante. Photo: MB

 

 Marie assise au soleil. Photo: MB

 

Jolies couleurs d'automne & vertes forêts. Photo: 2PVA

 

Paysage désertique. Photo:MB

 

J’ai apprécié des moments forts comme manger en apéro des champignons coulemelle sur le BBQ, dormir dans un bivouac (2x2m), faire ma première via ferrata (dans un lieu sympa, avec une descente assez rude de chaque côté), et rencontrer des chiots et des chats en chemin.

 

Grillade de coulemelle. Photo: 2PVA

 

Bivouac (2x2m). Photo: 2PVA

 

Via Ferrata – vers l'avant. Photo: 2PVA

 

Via Ferrata – vers l'arrière. Photo: 2PVA

 

 Une courte et chouette rencontre (chiots du refuge). Photo: MB

 

Marie & le chat. Photo: 2PVA

 

Je suis ébahie et reconnaissante des photos et vidéos qu’ils ont pris de notre voyage et de leurs autres aventures. Personnellement, je n’ai jamais été autant photographiée de ma vie ! Normalement, mes photos du voyage contiennent tout sauf moi. Ça change de non seulement exister mais d’avoir des images incroyables comme celles qui viennent du drone ! Ça aide à rendre réelle l’aventure à laquelle j’ai participé ainsi que les autres.

 

Vue du drone. Photo: 2PVA

 

Souvenirs photographiques. Photo: 2PVA

 

Enfin, c’était un grand plaisir de passer du temps dehors avec mes amis autour du feu, de bien manger (merci aux soupes aux haricots et aux dîners Real Turmat), et enfin de revoir les étoiles.

 

La vie au camp. Photos: 2PVA

 

La voie lactée. Photos: 2PVA

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on LinkedIn
Please reload