BLOG

TOUTES LES RAISONS DE REJOINDRE 2PVA (OU PAS) - Un article de Jesse @i85jesse

September 6, 2018

J'ai eu le grand honneur d'être le huitième invité de Deux Pas Vers l'Autre lors de leur randonnée à travers l'Europe du Sud. Je m'appelle Jesse et je vis aux Pays-Bas, où je travaille comme chercheur pour une institution culturelle. Chaque fois que j'en ai l'occasion, j'échange mon bureau contre des chaussures de randonnée et les plaines contre les montagnes à divers endroits : en Norvège, en Écosse et dans les Alpes. L'année dernière, j'ai parcouru 1 500 kilomètres sur le Continental Divide Trail, l'un des sentiers de longue distance traversant les États-Unis. Le compte Instagram de 2PVA a attiré mon attention début 2018, cela semblait être une aventure tellement cool ! Plusieurs mois plus tard, j'ai réussi à rejoindre Nil et Marie pour quelques jours. Pendant environ deux semaines au mois d’août, je me suis familiarisé avec les tenants et les aboutissants et avec les personnes à l'origine du projet : Nil et Marie. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles vous devriez les rejoindre pour une partie de leur parcours (faites-le !) Et pourquoi vous devriez peut-être y réfléchir à deux fois avant de le faire.

 

 

1. Suivre le rythme

 

Donc, je suis un gars plutôt en forme, je sais ce que c'est de marcher en montagne. Mais Nil et Marie ont plus de 6 mois de randonnée dans les jambes. Ils ont la force d'un bœuf, l'agilité d'un bouquetin, la persévérance d'un carcajou (wolverine). Sérieusement, soyez prêt à bouger vos fesses. Mais sachez que si vous vous retrouvez derrière... Ils vous attendront. Parce qu'ils sont comme ça.

 

 

 

 

2. Se salir les mains

 

Comme vous l'avez peut-être remarqué, 2PVA ce n'est seulement de la randonnée. Par exemple, Nil et Marie ramassent systématiquement les déchets dans la nature, collectant 1KG FOR THE PLANET, quelque chose qu'ils prennent très au sérieux. Je ne plaisante pas quand je dis que je les ai vus contempler un ravin de 10 mètres pour ramasser un morceau de plastique, vous auriez dû voir la tristesse dans leurs yeux quand cela s'est avéré trop difficile. Alors, soyez prêts à vous salir les mains !

 

 

 

3. Ultralight

 

Si vous décidez de vous joindre à Nil et Marie, sachez qu’un soir viendra où Nil videra son sac à dos pour vous faire soupeser comme il est léger. 2PVA travaille avec un certain nombre de sponsors spécialisés dans ce que les randonneurs appellent des équipements « ultralégers ». Et heureusement ! Parce que Nil et Marie transportent BEAUCOUP de choses pour ce voyage. En fait, si vous le sentez, gardez peut-être de la place dans votre sac pour les aider à transporter quelques objets de temps en temps. Ou encore mieux : venez avec un âne !

 

 

 

 

4. Acide borique

 

Passer des jours et des jours sur les sentiers amène des odeurs corporelles plutôt désagréables. Mes chaussures en particulier se sont avérées capables de dégager une puanteur incroyable (pensez : rat mort). Comme vous dormirez souvent proche de Nil et Marie, certaines mesures de précaution sont recommandées. La poudre d'acide borique diminuera considérablement l'odeur des chaussures, je l'ai appris de Marie, alors apportez-en. Bien que… Vous savez quoi, l'odeur corporelle joue un grand rôle dans le lien social, alors peut-être oublier ce que je viens de dire !

 

 

 

 

5. Ne pas poser

 

Nil et Marie sont tous deux d’excellents photographes, mais ont insisté dès le début sur le fait que poser n’était pas autorisé. Quelques exceptions : quand les produits sponsorisés doivent être promus, quand la lumière est trop belle pour être ignorée, quand le paysage est incroyable mais a besoin d'un petit quelque chose au premier plan, quand on s'ennuie, quand on a l'air trop cool en faisant quelque chose de dangereux... En fait, maintenant que j'y pense, la plupart du temps, poser est autorisé.

 

 

 

6. L'attente

 

Si vous décidez de ne pas participer à une partie de cette aventure, sachez que Nil et Marie travaillent dur pour partager ce voyage avec des gens comme vous : de belles photos sur Instagram et Facebook, des vidéos sur les différentes régions, des interviews de personnes intéressantes sur Youtube... Ce que vous remarquerez seulement si vous vous joignez à eux sur le terrain, c'est combien de temps cela prend. Tourner un journal de bord, piloter le drone, éditer les photos et les vidéos, etc. : préparez-vous à attendre, à traîner avec les habitants, à avoir des conversations dans des langues dans lesquelles vous ne pouvez même pas dire « bonjour » (mes compétences de conversation en italien ont été poussées à leurs extrêmes limites en parlant légalisation de la drogue avec Mario, 70 ans), préparer le déjeuner, repérer l'itinéraire pour la prochaine section... Mettez votre temps à profit !

 

 

 

 

 

7. Amitié

 

J'adore randonner, c'est vraiment l'une de mes activités préférées. Mais "il n'y a pas de jours faciles" comme on dit, surtout dans les Alpes. Sous la pression, je suis sûr que 2PVA et moi-même avons eu nos petites irritations, des blagues mal choisies, des malentendus, etc. Mais sous la même pression, j'ai tellement apprécié Nil et Marie, en et nous avons tissé une amitié en deux semaines ! Ils étaient très accommodants, même avant mon arrivée et ont été généreux, honnêtes, amusants et dignes de confiance tout au long de mon séjour. Si tout ce qui est écrit ci-dessus ne vous rebute pas (ça ne devrait pas), je ne peux que vous recommander vivement de rejoindre l'aventure 2PVA pour une section !

 

2PVA LOGBOOK 14, KM 3,705 de POMIERI à AOSTA

 

 

 

- Lire le précédent article invité : EN CHEMIN AVEC 2PVA

- Découvrez toutes nos vidéos sur notre chaine YouTube

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on LinkedIn
Please reload